Un nouveau quartier fait la couture avec la ville / Projet urbain + PEM

 

Définition du plan de référence urbain et paysager du quartier gare 

Inscrit sur 8 ha de friches SNCF autour de la gare (futur pôle d’échange multimodal), l’objectif est de créer un véritable morceau de ville (200 à 250 logements, équipements), constituant une opportunité de dynamisation de la gare, la 8ième en Languedoc-Roussillon en termes de trafic de voyageurs. Grâce à  l’aménagement des friches des voies de délestage, ainsi que des dents creuses occupées par des terrains sportifs et des stationnements, un nouveau rapport entre la ville et l’infrastructure ferroviaire est crée, tant sur le plan des fonctionnements que sur le plan de l’image urbaine. Ce projet s’intègre  dans un travail itératif entre conception du PEM et du quartier gare, tous deux portés par la même équipe de concepteurs au sein des Ateliers UP+ de Montpellier..

Le patrimoine ferroviaire comme socle du projet urbain et paysager - Le diagnostic multi-thématiques réalisé dans le cadre de l’étude a mis en évidence les particularités identitaires du site : un site en balcon sur la ville occupé par des vestiges du patrimoine ferroviaire (rotonde, pont tournant, rails, …). Les grandes orientations du projet urbain sont composées à partir de ces spécificités en les conservant et en les magnifiant afin de proposer un projet ancré dans un territoire. Le projet fixe le cadre des espaces publics et ce en interface directe avec les quartiers existants. Il propose une couture évidente et lisible en proposant un travail sur les liaisons tous modes et les vues.

Fixer un cadre de référence pour les aménagements publics et opérations privées - A partir des grandes orientations urbaines et paysagères, une réflexion sur la programmation et les typologies à mettre en oeuvre est réalisé. Chaque ilot est testé afin de définir la programmation, la capacité et la typologie la plus juste au regard du projet dans sa globalité mais également afin de permettre souplesse et adaptation en phase opérationnelle.

 

Conception et esquisse du PEM 

Inscrit sur 3 ha de friches SNCF, l’objectif est de créer un pôle d’échange multimodal qui hiérarchise et organise l’ensemble des fonctions nécessaires situées autour de la gare (parking de 500 places, des déposes-minute, une station bus tout opérateur, des places dédiées pour les taxis, des  stationnements deux roues...) tout en proposant un aménagement urbain en adéquation avec l’environnement immédiat présent et futur de la ville centre de Lunel. Ce projet s’intègre dans un travail itératif avec la conception du quartier gare de Lunel, projet également porté par l’équipe de concepteurs des Ateliers UP+ de Montpellier..
 
Redonner de la lisibilité à l’espace en exploitant la topographie - Le contexte urbain et topographique a été exploité afin d’influencer la localisation fonctionnelle et l’insertion urbaine des différents usages liés au PEM :

  •  D’une part, en aérant et libérant l’espace sur la rue de Verdun afin de mieux gérer l’ensemble des usages, et rendre plus confortable la pratique de la rue aux usagers
  •  D’autre part, en conservant le parvis de la gare comme un balcon qui donne à voir sur la ville, propice à la flânerie et la déambulation des piétons.

Dans cette organisation, l’interface verticale entre le parvis de la gare et la rue de Verdun est traitée de manière à ce que le dénivelé soit le plus progressif et perméable possible et viennent buter sur les édifices à enjeux du secteur : la gare et l’ancienne gare (située en contrebas). De cette manière, ces bâtis remarquables sont magnifiés et leurs fonctions sont renforcées. En effet, les espaces de respiration à leurs abords et leur positionnement stratégique leur donnent un rôle de pivot, à la jonction entre le PEM, et le reste de la ville.

Un PEM pour fluidifier et faire coïncider l’ensemble des modes de transport - L’interface pacifiée du parvis suspendu de la gare, d’où partent et arrivent les piétons, doit être mise en relation de manière efficiente avec l’ensemble des modes de transport périphériques. Les arrêts de bus des opérateurs de transports ont donc été regroupés et hiérarchisés en desserte directe avec la gare au travers d’un encorbellement donnant un caractère très urbain, orienté dans la continuité du projet de renouvellement urbain envisagé du quartier la gare. Les parkings répartis équitablement en fonction des accès à la gare seront paysagés et traversés par des cheminements piétons larges et  confortables donnant à voir sur les traces ferroviaires que sont le rail, la gare ou bien encore l’ancienne rotonde (située au nord).