Renouvellement urbain du quartier de Villeneuve-les-Salines / Plan Guide

Elaborer le Plan guide des Salines

Situé « à l’arrière » de la gare de la Rochelle, bordé par 80 ha de marais, les voies ferrées et la rocade, le quartier de Villeneuve les Salines a été pensé dans les années 70 pour accueillir 40 000 habitants dans une composition urbaine moderniste. Il en accueille aujourd’hui 8 000. Zones pavillonnaires et ensembles d’habitat collectif s’organisent autour de généreux espaces verts et de nombreux équipements publics. Le cœur de quartier manque de lisibilité et concentre une population en difficultés, les équipements, en mauvais état, ne répondent plus aux usages malgré un dynamisme associatif remarquable. L’ambition est désormais de replacer ce quartier comme une polarité à l’échelle métropolitaine et d’élaborer une stratégie urbaine au service de l’habitant. L’objectif est de réinsérer le quartier dans la dynamique rochelaise, de lier des continuités avec le marais et les lacs, de réorganiser les unités de voisinage et les parcours du quotidien.

Inscrire le projet dans la dynamique métropolitaine - A l’issue du diagnostic, il apparait pertinent de replacer le devenir du quartier dans la dynamique de développement de l’agglomération rochelaise. Son renouvellement peut bénéficier de nombreux ferments qui n’attendent qu’à être révélés :

  • un environnement exceptionnel permettant d’imaginer une attractivité métropolitaine,
  • une dynamique de projets limitrophes pour repenser les interfaces avec la ville,
  • un réseau d’équipements dense dont certains à repositionner ou reconstruire,
  • une histoire urbaine non aboutie qui se traduit aujourd’hui par « un flottement »

Une problématique urbaine, socio-économique et écologique - Certains indicateurs traduisent un « décrochage » du quartier : vieillissement, baisse des revenus, augmentation du chômage, risques de communautarismes, absence de diversification des logements… Il s’agit d’initier une nouvelle dynamique afin de rompre une certaine autarcie en engageant une mutation ambitieuse du quartier sur le long terme portée par une ambition politique revendiquée : l’intensification et la diversification des usages, l’implantation d’équipements métropolitains, le parc des marais et des lacs pouvant en être l’élément constitutif.

Un projet fondé sur le paysage des marais - Le projet s’appuie sur la réinstallation d’une trame paysagère qui permet au quartier de retrouver le marais, revalorisé en tant qu’espace paysager, ludique et écologique. Les déclinaisons typologiques des espaces publics sont au centre du projet de renouvellement, en redessinant des supports d’usages et de parcours : allées Salines, promenades transversales, esplanades des parcs, chemin des berges,… Cette lisibilité nouvelle et cette logique de liens est le support d’une programmation (équipements, commerces, logements), au service du redimensionnement, de la structuration et de l’animation urbaines.