Maîtrise d'oeuvre urbaine et opérationnelle du quartier résidentiel de La Corbinière

Habiter des chambres vertes 

La ZAC de La Corbinière s’inscrit dans un périmètre de 32 ha, en continuité immédiate du bourg du Clion-sur-Mer, dans un environnement bocager remarquable, en limite du canal de Haute-Perche. Il s’agit d’accueillir environ 450 logements tout en assurant la valorisation d’un parc champêtre d’une dizaine d’hectares associant zones humides et espèces protégées.

Une géographie comme révélateur du projet - Cernant le bourg historique, le développement urbain s’est constitué de lotissements venant s’accrocher sur les axes viaires majeurs, cet état mettant d’autant en évidence les caractéristiques remarquables du site bocager de La Corbinière entre voie ferrée et canal de Haute-Perche, et en particulier les ruptures et continuités. 
Le projet d’aménagement s’appuie sur une mise en résonnance avec cet environnement élargi afin de conforter les solidarités entre campagne et village, renforcer les continuités par un maillage généreux de promenades, de découvertes d’un vallon paysager central où un habitat naturel doit pouvoir s’installer, devenant alors la véritable centralité du quartier, ouverte à la fréquentation de tous. Le premier acte consiste à révéler le paysage, les structures végétales et à définir leur mode de gestion. C’est un projet « inversé » où nous dessinons les limites pour ensuite y inscrire avec bienveillance des ilots résidentiels comme autant de hameaux qui s’installent dans des chambres vertes déclinées en différentes attitudes : l’orée du bois, le bourg… 

Ce travail où nous allions les différentes composantes du projet urbain doit mettre en résonnance les futurs logements avec leur environnement, leurs habitants avec un paysage qui devient alors un quotidien appropriable.